Agenda Être ou ne pas être au travail

ACTUALITÉ

Être ou ne pas être au travail Imprimer Envoyer

> Mercredi 26 février 2014 à Paris

Dans une société en mouvement perpétuel, les collectivités doivent faire face à une immédiateté et une adaptation permanente.

Les organisations sont ainsi profondément transformées, l’interpénétration travail/vie privée de plus en plus palpable et des « phénomènes d’absentéismes » apparaissent de plus en plus au sein des institutions.

Si les collectivités prennent en compte depuis quelques temps la question du bien-être au travail, il devient également important de se réinterroger sur notre réel rapport au temps et au travail.

Ce questionnement passe inévitablement par une analyse de l’absentéisme, mais aussi du présentéisme au sein des organisations. Alors que l’absentéisme devient de plus en plus prégnant nous ne pouvons occulter son autre visage, qui peut être tout aussi source de questionnement : le présentéisme.

Absentéisme, présentéisme, sont des concepts qu’il convient d’analyser pour comprendre, réagir et mettre en œuvre des actions permettant une meilleure conciliation des temps et étudier son impact sur une baisse de l’absentéisme, mais aussi la qualité du présentéisme.

En effet, définir ces notions, étudier les causes, les conséquences sur les organisations et les individus, analyser les conditions de réussite d’une gestion efficace de l’absentéisme, éviter les pièges et idées reçues sont des problématiques qui permettront d’aborder efficacement ces questions.

Ce mercredi de l’INET sera l’occasion de faire dialoguer et témoigner notamment des praticiens et des sociologues, d’établir un état des lieux et de faire émerger des pistes de réflexions pour éclairer les pratiques des managers.

Contacts

Christine Godart
Conseillère formation
CNFPT / INET
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Dominique Galmiche
Assistante de formation
CNFPT / INET
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.